Tour d'Europe : l'Inter devient leader, Benevento marque son premier point

Angleterre : United et Pogba font plier Arsenal

Photo AFP

Lorsque Jose Mourinho défie Arsène Wenger, le duel est souvent explosif. L’Arsenal-Manchester United de samedi n'a pas rompu avec la tradition.

Cette affiche de la 15e journée été celle de Paul Pogba, dans tous les coups, les bons comme les mauvais. Le milieu français, diable parmi les Red Devils, a été déterminant pour sortir United du piège de l’Emirates, où les Gunners avaient remporté leurs sept premiers matches de Premier League. Double passeur décisif, la «Pioche» a rayonné comme trait d’union entre un bloc défensif compact et une attaque ultra efficace.

Mais son exclusion en fin de match, pour une méchante semelle (74), a terni sa copie... et le contraindra à suivre le choc contre les Citizens, attendu comme l’un des tournants dans la course au titre, depuis les tribunes.

Liverpool s'amuse, Tottenham cale

En ouverture de la journée, Chelsea a fait une bonne opération en s'imposant contre le promu Newcastle (3-1). Surpris par Gayle (12e), les Blues emmenés par un Eden Hazard en grande forme ont ensuite renversés la vapeur, avec un doublé pour le Belge et un but de Morata. Avant le choc de la journée, les hommes d'Antonio Conte reviennent à hauteur de Manchester United.

Les Red Devils voient aussi Liverpool revenir dans leur rétroviseur. Les Reds ont atomisé Brighton sur sa pelouse (5-1), avec notamment un doublé de Firmino. Liverpool enchaîne sur un sixième match consécutif sans défaite en championnat et revient dans le "Big Four", en attendant le résultat d'Arsenal.

Un "Big Four" que Tottenham laisse filer depuis quelques semaines. Les Spurs, tenus en échec à Watford (1-1), n'ont plus gagné depuis le 5 novembre en Premier League.

Qui pour faire tomber City ?

Ils s’y sont tous cassé les dents. Liverpool (5-0), Chelsea (1-0), Arsenal (3-1), Leicester (2-0), et même Southampton (2-1), qui tenait pourtant le match nul mercredi jusqu’à la dernière seconde. Mais City a tout pour lui en ce début de saison, avec douze victoires de suite en Premier League.

Pas sûr que West Ham (18e), en pleine reconstruction avec l’arrivée de David Moyes, et encore giflé à Everton mercredi (4-0), soit en mesure de mettre fin à l’hégémonie, dimanche à Manchester (17h00).

Programme de la 15e journée

Samedi

Chelsea - Newcastle : 3-1
Brighton - Liverpool : 1-5
Everton - Huddersfield : 2-0
Leicester - Burnley : 1-0
Stoke - Swansea : 2-1
Watford - Tottenham : 1-1
West Bromwich - Crystal Palace : 0-0
Arsenal - Manchester United : 1-3

Dimanche

Bournemouth - Southampton : 1-1
Manchester City - West Ham à 17h

Espagne : Le Barça ralentit, le Real freiné

Photo AFP Photo AFP Photo AFPPhoto AFP Photo AFP Photo AFP

Noël avant l’heure en Championnat d’Espagne! Le 23 décembre, FC Barcelone et Real Madrid s’affronteront pour un alléchant clasico au sommet. D’ici là, les deux rivaux comptent les jours d’un calendrier riche en pièges, à commencer par la 14e journée de Liga ce week-end.

Barça : deux points perdus, Umtiti absent deux mois

Début de saison rêvé pour Barcelone (1er, 35 pts) avec une facile qualification pour les huitièmes de finale de Ligue des champions et un excellent démarrage en Liga: 11 victoires et 2 nuls, le dernier en date à Valence (1-1), son dauphin (2e, 31 pts).

Si les Barcelonais n'ont toujours pas perdu, ils perdent une bonne occasion de mettre la pression sur le Real Madrid. Le géant catalan n'a pas pu faire mieux qu'un match nul contre le Celta Vigo (2-2). Messi et Suarez avaient d'abord répondu à Iago Aspas, avant que Mario Gomez n'offre le point du nul au Celta à vingt minutes de la fin.

Mais les Blaugrana ont perdu plus que deux points puisque sur l'action du second but, Samuel Umtiti s'est arrêté net, touché à la cuisse droite. Le verdict est tombé samedi soir : l'ancien Lyonnais sera absent deux mois et manquera le clasico...

Le Real cale encore

Côté Real, le mois de décembre sera «décisif» pour pouvoir «récupérer des points» vis-à-vis du Barça, a prévenu l’entraîneur madrilène Zinédine Zidane. Le week-end dernier, le club champion d’Espagne en titre a déjà grignoté deux longueurs sur le leader. Un début de «remontada» non confirmé sur la pelouse de l'Athletic Bilbao.

Accroché (0-0) par le club basque, le club merengue, sans Gareth Bale, de nouveau blessé, a raté l'occasion de reprendre deux nouveaux points sur le Barça. Benzema et Ronaldo ont touché les poteaux, mais cela n'a pas suffi.

En prime, le Real a perdu Sergio Ramos, qui manquera la réception du FC Séville, comme Casemiro et Carvajal...

Atletico: merci Griezmann

Au stade Metropolitano, tous les esprits étaient déjà tournés vers Londres, où l’Atletico Madrid jouera mardi un match décisif contre Chelsea pour tenter d’arracher son billet pour les huitièmes de C1. Vu que le club «colchonero» n’a plus son destin en main, passer au tour suivant aurait des airs de miracle.

En tout cas, l’"Atleti» (3e, 27 pts) s’est bien redressé en novembre: abonné aux matches nuls (déjà 6 en Liga), le onze de Diego Simeone avait enchaîné trois victoires toutes compétitions confondues avant la réception de la Real Sociedad.

Face à son ancien club, Antoine Griezmann a permis à l'Atletico de réaliser la passe de quatre en inscrivant le but de la victoire à la 88e minute lors de la victoire des siens (2-1).

Un de chute pour Valence

Valence, deuxième du Championnat d’Espagne, a subi sa première défaite de la saison (1-0) dimanche à Getafe, pourtant réduit à dix, et ce revers inattendu lors de la 14e journée prive les Valenciens d’une belle occasion de revenir à portée du leader Barcelone.

L’équipe de Marcelino Garcia Toral s’est pourtant retrouvée en supériorité numérique à la 25e minute après l’exclusion de l’Uruguayen Mauro Arambarri après son second carton jaune. Mais c’est le milieu de Getafe Markel Bergara, d’une frappe déviée (66e), qui a inscrit le seul but de la rencontre.

Le meilleur début de saison de l’histoire du Valence CF s’achève donc sur cette première défaite, qui profite au FC Barcelone: le leader catalan (1er, 36 pts), qui pensait avoir perdu deux points samedi contre Vigo (2-2), en a finalement grignoté un de plus sur son dauphin valencien (2e, 31 pts).

La 14e journée de Liga

Vendredi

Malaga - Levante : 0-0

Samedi

FC Barcelone - Celta Vigo : 2-2
Atletico Madrid - Real Sociedad : 2-1
Séville FC - Deportivo La Corogne : 2-0 
Athletic Bilbao - Real Madrid : 0-0

Dimanche

Leganés - Villarreal : 3-1
Getafe - Valence : 1-0
Eibar - Espanyol Barcelone à 18h30
Las Palmas - Betis Séville à 20h45

Allemagne : Bosz et Dortmund toujours au ralenti

Photo AFP Photo AFP Photo AFPPhoto AFP Photo AFP Photo AFP

Dortmund (5e, 21 pts), en perdition depuis plusieurs semaines, jouait ce samedi un match difficile à Leverkusen (6e, 20 pts). Et les hommes de Peter Bosz, malheureux pilote du "Titanic" Borussia, ne se sont pas rassurés en ramenant seulement le point du match nul (1-1), malgré près d'une heure en supériorité numérique.

Dortmund n'a pris que trois points sur ses sept dernières sorties en championnat. De quoi jeter un voile de plus en plus épais sur l'avenir de l'ancien coach de l'Ajax...

Autre entraîneur sous le feu des projecteurs, Domenico Tedesco, "le petit génie" de Schalke (3e, 24 pts), voyait ses joueurs partir favoris contre la lanterne rouge Cologne (18e, 2 pts).

Mais une semaine après le miracle dans le derby de la Ruhr à Dortmund (menés 4-0 à la mi-temps à Dortmund, les joueurs de Schalke sont revenus à 4-4 dans le temps additionnel), l'entraîneur allemand d'origine italienne n'a pas su en créer un autre.

Ses joueurs ont mené deux fois mais ont vu Cologne égaliser à chaque fois par l'intermédiaire de Guirassy. Résultat final : 2-2.

Le Bayern a sa main, Leipzig corrigé

Solide leader de la Bundesliga, le Bayern Munich ne se soucie pas des autres et a profité de la venue du promu Hanovre pour oublier sa défaite à Mönchengladbach samedi dernier (2-1), en faisant la différence en fin de match (3-1).

Les Munichois reprennent six points d'avance sur leur dauphin Leipzig, corrigé sur la pelouse d'Hoffenheim (0-4), qui en profite pour remonter à la 5e place devant... Dortmund. A noter le but somptueux de Serge Gnabry, auteur d'un lob de 50 mètres !

La 14e journée de Bundesliga

Vendredi

Fribourg - Hambourg: 0-0

Samedi

Bayern Munich - Hanovre  3-1
Hoffenheim - Leipzig : 4-0
Werder Brême - Stuttgart : 1-0
Leverkusen - Dortmund : 1-1
Mayence - Augsbourg : 1-3
Schalke 04 - Cologne : 2-2

Dimanche

Hertha Berlin - Francfort : 1-2
Wolfsburg - Mönchengladbach à 18h 

Italie : Incroyable scénario pour Benevento !

Photo AFP

Benevento se souviendra longtemps de son premier point pris en Série A ! Après 14 échecs de rang, le promu a enfin marqué un point en championnat ! Et c'est son gardien Brignoli qui s'est chargé de ça, en marquant dans les arrêts de jeu d'une superbe tête plongeante et qui offre le match nul aux siens (2-2). 

Le Milan AC a pourtant mené à deux reprises, d'abord par Bonaventura (38e) puis par Kalinic (57e), alors que Puscas avait déjà redonné un peu d'espoir au petit poucet italien (50e).

C'est donc une grosse déception pour Gennaro Gattuso, qui fêtait sa première sur le banc des Rossoneri et qui devra attendre pour son premier succès en Série A.

Higuain punit le Napoli

Gonzalo Higuain est toujours le pire cauchemar de Naples. L’ex-idole du Stade San Paolo a encore été impitoyable avec son ancienne équipe en marquant le but de la victoire de la Juventus Turin (0-1) vendredi lors de la 15e journée, qui relance totalement le championnat d’Italie.

Les Napolitains ne parvenaient déjà pas à lui pardonner de les avoir quittés à la fin de la saison 2015-2016, mais en plus, il n’arrête pas de marquer contre eux: toutes compétitions confondues, cela fait déjà cinq fois en 16 mois.

Et cette fois, les conséquences sont immenses puisqu’il s’agit de la première défaite de Naples cette saison et que les hommes de Maurizio Sarri risquent de perdre leur place de leader.

La Roma jouait d’ailleurs également vendredi soir et elle a fait ce qu’elle avait à faire en battant sans trembler la SPAL 3-1. Ce succès laisse aux Romains le droit de croire eux aussi au titre. Ils restent 4e, à quatre points de Naples, mais ils ont un match en retard, à disputer en janvier contre la Sampdoria Gênes.

le titre, l'Inter et son capocannoniere Mauro Icardi (16 réalisations) lorgnent aussi dessus. Seule équipe encore invaincue, l'Inter Milan a récupéré les rênes de la Serie après son large succès contre le Chievo Verone (5-0).

Un festival offensif marqué par le triplé du Croate Perisic, qui avant cette rencontre n'avait scoré qu'une seule fois depuis le début de cette saison. 

La 15e journée de Série A

Vendredi

AS Rome - SPAL : 3-1
Naples - Juventus Turin : 0-1

Samedi

Torino - Atalanta Bergame : 1-1

Dimanche

Benevento - AC Milan : 2-2
Bologne - Cagliari : 1-1
Fiorentina - Sassuolo : 3-0
Inter Milan - Chievo Vérone : 5-0
Sampdoria Gênes - Lazio Rome à 20h45 

Lundi

Crotone - Udinese à 19h

Commentaires (0)

Pas d\'identifiant