Impossible d'arrêter de fumer : la faute à une mutation génétique ?

La découverte récente de chercheurs de l'institut Pasteur, l'Inserm et du CNRS devrait déculpabiliser ceux qui n'arrivent pas à écraser définitivement leur dernière cigarette... D'après les expériences menées par les scientifiques sur des rats après sevrage, une mutation génétique -présente dans le gène CHRNA5 codant pour la sous-unité 5 des récepteurs nicotiniques- serait à l'origine de cette impossibilité d'arrêter de fumer.

Parue jeudi dans la revue scientifique Current Biology, leur étude précise que cette mutation génétique était déjà connue pour accroître le risque d’addiction au tabac. 

"Les chercheurs français ont introduit cette mutation chez le rat en utilisant une technique récente de génétique moléculaire. Ils ont ensuite évalué son effet sur les comportements liés à l'addiction à la nicotine sur les rongeurs. Résultat, non seulement cela s'est traduit par une plus grande consommation de nicotine à fortes doses mais aussi à une rechute plus importante à la recherche de nicotine après sevrage" précise le magazine Top Santé.

35% des Européens et 50% de la population du Moyen-Orient seraient porteurs de cette mutation génétique.

Commentaires (0)

Pas d\'identifiant